La commission Santé Mentale

La commission Santé Mentale est co-animée par trois responsables : Dr Alina KOZIK, Dr Thierry RESSEL et Dr Antoine RETAULT.

 Ses travaux s’orientent selon deux axes :

  • fluidifier le parcours de soins des patients en souffrance psychique, en améliorant l’accessibilité aux consultations des psychiatres libéraux et la coordination des soins,
  • proposer aux psychiatres libéraux (et aux autres acteurs de la santé mentale) des outils de facilitation de leur pratique quotidienne.

 D’ores et déjà, les travaux de la Commission ont abouti à la mise à disposition de 5 outils immédiatement utilisables :

1- Une fiche partagée de la filière de soins en santé mentale, permettant la visualisation des intervenants autour du même patient et le suivi de ses soins. Cette fiche, pour l’instant sous forme papier, a vocation à être intégrée dans l’outil de coordination développé au sein de la CPTS (PARCEO).

2- Un guide de la télémédecine en santé mentale, recensant l’ensemble des données liées à la télémédecine en psychiatrie : aspects légaux, aspects administratifs, modalités pratiques, indications, contre-indications, … Ce guide, extrèmement complet, peut être considéré comme une référence pour tout professionnel voulant s’impliquer dans la télémédecine en psychiatrie.

3- Un annuaire des psychologues, recensant l’ensemble des psychologues installés sur le territoire, volontaires pour y figurer et décrivant leurs modes de pratique, le public accueilli et les modalités de consultation, les données étant ré-actualisées régulièrement par les intéressés.

4- Un “guide des bonnes pratiques” pour aborder en soins somatiques les patients présentant une pathologie psychiatrique, de façon à aider les professionnels de santé dans leur approche de cette catégorie de patients.

5- La mise à disposition d’un outil de concertation pluriprofessionnelle, sur le modèle des e-RCP en cancérologie, devant permettre de réaliser des “réunions de synthèse” en visioconférence sécurisée de l’ensemble des acteurs intervenant pour un patient à troubles psychiques.

 Les travaux de la Commission se poursuivent sur deux autres chantiers encore en cours : 

 6- La mise en place d’une “consultation d’orientation“, devant permettre de donner un avis psychiatrique dans les 48 à 72 heures, à toute demande de consultation auprès d’un psychiatre, régulée par le médecin traitant.

 7- La mise en place d’une filière “ECG pré-thérapeutique“, devant permettre à tout psychiatre, d’obtenir en quelques jours un ECG interprété, éliminant les contre-indications à la prescription de certains psychotropes.

Le responsable de commission :

Le responsable de commission :

Thierry Ressel

Thierry Ressel

Médecin psychiatre - Trésorier de la CPTS Mulhouse Agglomération